apropos-1

À PROPOS

Une initiative de Desjardins

Le Registre Desjardins du patrimoine naturel, paysager et agricole de la Montérégie-Est est un projet piloté par Nature-Action Québec grâce à l’importante contribution de la Caisse Desjardins de Belœil—Mont-Saint-Hilaire, et grâce à la participation d’une cinquantaine de partenaires issus des milieux municipaux, environnementaux, touristiques et culturels de la région de la Montérégie-Est

Entamé en juin 2020, le projet du Registre Desjardins a été rendu possible grâce à une enveloppe de 345 000 $ remis par la Caisse Desjardins à Nature-Action Québec pour la mise en œuvre de plusieurs projets. Le montant a été distribué ainsi :

Le Registre Desjardins se veut donc un outil de rayonnement et de mise en valeur de la richesse du patrimoine naturel, paysager et agricole de la région. Le Registre cherche également à intégrer l’attractivité de ce patrimoine à l’identité touristique de la région et à reconnaître les retombées socioéconomiques dans les cinq MRC ciblées, soit Pierre-De Saurel, Marguerite D’Youville, Vallée-du-Richelieu, Roussillon et l’agglomération de Longueuil.

Le Registre Desjardins est composé d’une cinquantaine de sites naturels à fort potentiel environnemental, culturel et touristique, qui sont présentés sous la forme d’une carte interactive. Cette carte cherche à outiller les municipalités, les villes, les MRC et les autres parties prenantes pour une meilleure gestion et une meilleure conservation de leur richesse naturelle respective. 

0 $
milliers de dollars investis
Maison du Marais
0
données et plus ont été traitées suite à la caractérisation
Ferme de la Barbu
0 sites
de la Montérégie-Est
Centre écologique Fernand-Seguin
1 $
ont été accordés pour des travaux dans le Parc naturel des Trente-Arpents
Mont Saint-Hilaire
0 $
ont été accordés pour les travaux d’aménagement des étangs Antoine-Charlebois à Sainte-Julie
0
partenaires impliqués dans la sélection des sites
Parc du Havre
0 $
milliers de dollars ont été investis pour les interventions dans le ruisseau Bernard à McMasterville
Vignoble Les Murmures
0 $
sur une enveloppe de 345 000$ ont été investis dans le projet par le Fonds du Grand Mouvement Desjardins

Le Registre Desjardins en 6 étapes

étape 1

Identification d’une soixantaine de sites potentiels par les partenaires.

étape 4

Traitement des données grâce à l’utilisation d’une matrice multicritère, dont l’utilisation a permis de comparer les sites entre eux par l’intermédiaire de critères définis, qui ont ensuite été pondérés pour assurer une importance égale à chacun d’eux.

ÉTAPE 2

Caractérisation des sites sélectionnés par l’équipe de Nature-Action Québec grâce à une quinzaine de critère témoignant de la richesse écologique, de la valeur socio-culturelle et de la valeur touristique de chacun des sites ont été pris en compte lors de cette caractérisation.

étape 5

Calcul du score global des sites.

étape 3

Évaluation des critères grâce à plusieurs indicateurs observés et analysés sur le terrain, ou bien grâce à une analyse de photographies aériennes, de données de géomatiques et/ou de données existantes sur les plateformes actuelles.

étape 6

Détermination du statut de site « incontournable » ou « à découvrir » des sites, ainsi que des « top 10 » dans chacun des trois axes.

MISE EN VALEUR

Mettre en valeur la richesse du patrimoine naturel, paysager et agricole de la Montérégie-Est.

IDENTITÉ RÉGIONALE

Intégrer l’attractivité du patrimoine Montérégien à l’identité de la région.

RETOMBÉES SOCIOÉCONOMIQUES

Reconnaître les retombées socioéconomiques du patrimoine dans les cinq MRC ciblées par le projet.

GESTION DES MILIEUX NATURELS

Outiller les municipalités, les villes, les MRC et les autres parties prenantes pour une meilleure gestion des milieux naturels et une meilleure conservation de leur richesse respective.

carte

54 sites en Montérégie-Est

La carte interactive du Registre Desjardins a pour objectif d’outiller les partenaires du projet et les futurs collaborateurs dans la planification de la mise en valeur du patrimoine naturel de la région.

 

Les partenaires du Registre Desjardins du patrimoine naturel, paysager et agricole tiennent à souligner que les sites du Registre sont situés sur des territoires traditionnels autochtones non-cédés.

 

The stakeholders of the Registre Desjardins du patrimoine naturel, paysager et agricole would like to aknowledge that the sites of the Registre are located on unceded Indigenous traditional territories.

 

Il est à noter que cette carte interactive est une source d’information générale et ne substitue pas le travail de professionnel.elle.s reconnu.e.s pour l’obtention d’autorisation en vertu de la réglementation applicable. Les informations prises hors du contexte du projet du Registre Desjardins peuvent être dénuées de sens. De plus, la carte interactive n’a aucune valeur légale et elle ne peut pas être utilisée comme un document officiel dans un contexte hors du projet Registre Desjardins.

Parcourez les MRC ci-dessous pour trouver un site incontournable.

MRC de la vallée du Richelieu

Bois des bosquets Albert-Hudon

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique Axe socio-culturel Axe de tourisme

PRÉSENTATION DU SITE

Le bois des Bosquets Albert-Hudon est le plus grand boisé urbain de la MRC de La-Vallée-du-Richelieu. Il s’agit d’un terrain privé appartenant à la Société pour les enfants handicapés du Québec (Fondation Papillon). La Fondation y offre d’ailleurs des services d’hébergement en chalets et des camps de vacances adaptés aux jeunes en situation de handicap physique ou intellectuel et leurs familles. Le boisé, qui est accessible au grand public, propose près de cinq kilomètres de sentier à travers une forêt mature où certains arbres ont plus de 100 ans! Le reste du site et les installations des camps ne sont disponibles qu’aux personnes en hébergement sur le site.

ATOUTS DU SITE

  • Le site abrite un peuplement de feuillus de plus de 200 arbres et une bonne diversité végétale.
  • Le bois des Bosquets Albert-Hudon est un lieu familial et accessible qui est fréquenté par des individus de tous les âges.
  • Le site est situé à proximité de plusieurs autres lieux d’intérêt, dont des lieux historiques, des commerces et des restaurants, ainsi que du Centre culturel et communautaire de la Pointe-Valaine.
  • La base de plein air de Grandpré offre plusieurs services et activités, dont de l’hébergement et la location de skis de fond.

ENJEUX DU SITE

  • Les points d’entrée du site mériteraient d’être mieux indiqués afin d’en faciliter l’accès.
  • Le site constitue un milieu
    sensible pour certaines espèces fauniques.
  • La qualité des milieux naturels du bois des Bosquets Albert-Hudon mériterait la présence de panneaux d’interprétation pour informer la population sur les caractéristiques et les atouts du site.
Marche/randonnée Borne de recharge électrique sur le site ou dans un rayon de 500 mètresSki de fond Raquette Baignade Support à vélo Piste cyclable Accessible aux chiens
 
 

 

 

 

 

 

 

 

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…

  • Halte des Vapeurs
  • Parc du Ruisseau-Bernard
  • Parc naturel des Trente-Arpents

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au info@opark.ca

Boisé du Ruisseau Massé

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE

Le ruisseau Massé et son boisé forment une trame naturelle entre plusieurs milieux d’intérêt écologique qui traversent un territoire riche en biodiversité, mais menacé. Plusieurs embranchements de son réseau forment un corridor naturel pour les déplacements des espèces entre des milieux naturels d’intérêt à l’échelle de la grande région métropolitaine.

 

ATOUTS DU SITE

  • L’atout principal du site réside dans son potentiel de connectivité avec d’autres milieux naturels importants, comme le Parc national du Mont-Saint-Bruno et l’habitat de la rainette faux-grillon de l’Ouest, une espèce menacée.
  • En préservant une bonne bande riveraine, le site contribue à protéger l’intégrité écologique du ruisseau Massé, dont la qualité de l’eau demeure malheureusement douteuse.

 

ENJEUX DU SITE

  • L’intégrité du site est menacée par des pressions anthropiques associées à la présence de déchets et de polluants, ainsi que par la présence d’espèces végétales exotiques envahissantes, dont le myriophylle à épis et possiblement l’alliaire officinale.
  • L’état actuel des petits sentiers rend la marche difficile en raison de la présence d’obstacles, de broussailles et de déchets. Un meilleur aménagement des sentiers pourrait représenter un atout pour le site.
  • L’aménagement du site pourrait contribuer à la création d’opportunités pour la tenue d’activités récréatives et éducatives qui pourraient s’avérer être un atout pour le site.
Accessible aux chiensMarche/randonnéeRaquette
 

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au urbanisme@villesblg.ca

 

Chemin de la Pomme d'Or

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE

Le chemin de la Pomme-d’Or est une route en milieu agricole d’environ 8 kilomètres située à Saint-Antoine-sur-Richelieu. On y longe différentes cultures agricoles, des fleurs sauvages, un boisé et quelques propriétés. Le site est très dégagé, ce qui permet de profiter du soleil et d’entrevoir les Montérégiennes. Le chemin relie les routes 132 et 223, deux routes panoramiques qui longent respectivement le fleuve Saint-Laurent et la rivière Richelieu et qui donnent accès à plusieurs sites intéressants. À l’intersection entre le chemin de la Pomme-d’Or et la route 223, on bénéficie d’une vue sur les clochers de l’église Saint-Denis et sur la rivière Richelieu, qui peut être traversée à cette hauteur.

 

ATOUTS DU SITE

  • Le grand boisé traversé par le chemin présente un potentiel intéressant pour la connectivité avec les autres boisés de la région, présentement isolés par les cultures agricoles.
  • Le site, qui offre une fenêtre sur les paysages agricoles et riverains typiques de la Montérégie, est accessible par et relie différentes routes qui donnent accès à de nombreux sites naturels et touristiques du Registre Desjardins.

 

ENJEUX DU SITE

  • Des colonies de phragmite, une espèce végétale exotique envahissante, occupent les fossés de drainage de part et d’autre du chemin.
  • La route est actuellement peu favorable au transport actif. L’aménagement d’une voie cyclable et une réduction de la vitesse des automobiles pourraient rendre le site plus sécuritaire.
  • Pour rendre la route plus attrayante au niveau touristique, des accotements plus larges aux points de vue intéressants et une aire de repos au bord de la rivière Richelieu pourraient être aménagés.

 

Ferme Guyon

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme


PRÉSENTATION DU SITE

La Ferme Guyon est un marché fermier et de produits locaux, en plus d’être une ferme pédagogique et une papillonnerie. Les personnes visitant la ferme, située à Chambly, peuvent y acheter des produits frais et des plantes pour l’extérieur, s’arrêter y manger et s’y familiariser avec le monde de l’agriculture et des papillons. Les visiteuses et les visiteurs peuvent également s’initier à la production en serre des aliments, des étapes de préparation à la dégustation de ces derniers.

La Ferme Guyon tient son nom de M. Jean Guyon, l’un des premiers colons cultivateurs à qui on concéda des fiefs de la seigneurie de Beauport. Il est l’ancêtre des Dion du Québec, patronyme des propriétaires du site.


ATOUTS DU SITE

  • La Ferme Guyon offre plusieurs opportunités d’éducation pour les personnes de tous âges, notamment sur la biodiversité et sur l’impact des pesticides, sur la vie à la ferme, les animaux et l’agriculture.
  • Le site offre aussi une expérience hors du commun grâce à sa volière remplie de près de 500 papillons volant en liberté. Cette papillonnerie offre une belle opportunité d’éducation sur les différentes espèces et le cycle de vie de l’insecte.


ENJEUX DU SITE

  • En raison de la vocation agricole du site, les milieux naturels présents sont majoritairement anthropisés, ce qui nuit à la connectivité du milieu et à une présence plus importante de biodiversité. La présence de surfaces imperméabilisées contribue aussi à cette connectivité déficiente.

Le site est également menacé par la présente d’espèces végétales exotiques envahissantes, principalement le phragmite.

ToilettesAire de pique-niqueProduits ou nourriture vendus sur le site
 
 
 
 
VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…
  • Parc de La Magdeleine
  • Parc de la rivière Saint-Jacques à Brossard
  • Parc Radisson


CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au info@fermeguyon.com

 
Ferme St-Ours

Ferme St-Ours

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE

Située à Saint-Ours, sur les rives de la rivière Richelieu, la Ferme Saint-Ours est une ferme familiale écoresponsable. L’entreprise équipe ses bâtiments de technologies vertes afin de réduire ses besoins énergétiques et la majorité des terres cultivables de la ferme sont en culture biologique, c’est-à-dire qu’aucun pesticide, ni herbicide, ni OGM, ni engrais chimique n’y est employé. La Ferme Saint-Ours vaut le déplacement pour sa boutique offrant une variété de délicieux produits, mais aussi pour son champ de tournesols en floraison. C’est l’endroit idéal pour vos prochaines sessions de photos!

 

ATOUTS DU SITE

  • On retrouve une abondance d’information au sujet de la Ferme Saint-Ours sur leur site Web.
  • Le champ de tournesols en floraison est un atout important, et ce pour les trois axes (écologique, socio-culturel et touristique).
  • La Ferme Saint-Ours offre une diversité de produits biologiques frais, tels que des œufs, des produits d’érable, de l’huile de tournesol, des vinaigrettes et autres produits du terroir.

ENJEUX DU SITE

  • Il n’est pas possible de manger sur le site et il y a seulement un banc à l’entrée de la boutique; d’ailleurs, le manque d’aménagement du côté du champ de tournesols ne permet pas de profiter pleinement du point de vue sur ce-dernier et sur la rivière Richelieu.
  • Il pourrait être intéressant d’ajouter sur les lieux un panneau d’interprétation qui raconte l’histoire de la Ferme Saint-Ours.

StationnementProduits ou nourriture vendus sur le site

 

Accessibilité 

 

 

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…

  • Au Pavillon de la Pomme
  • Mouton Village
  • Bois des Bosquets Albert-Hudon

 

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au info@fermestours.ca

Île aux Cerfs et de Jeannotte

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme


PRÉSENTATION DU SITE

Les îles aux Cerfs et de Jeannotte sont situées à cinq kilomètres en amont de la ville de Saint-Charles-sur-Richelieu, sur la rivière Richelieu, et sont séparées par un étroit chenal qui abrite des herbiers aquatiques d’une grande richesse. Puisqu’elles sont aujourd’hui protégées, l’accostage sur les îles est interdit par leur propriétaire, l’organisme Conservation de la nature Canada.

L’île aux Cerfs fut autrefois un lieu de villégiature prisé pour son service d’hôtellerie et pour son camp de vacances pour garçons. L’île a également été la propriété de l’Association catholique de l’aide aux infirmes, qui y installa la section de l’œuvre consacrée aux personnes souffrant d’épilepsie à partir des années 1940. L’île aux Cerfs et l’île de Jeannotte ont ensuite été dédiées à un usage agricole dans les années 1980 avant d’être conservées au tournant des années 2010.

Il est à noter que l’accès aux îles étant interdit, leur caractérisation a été réalisée à partir d’outils de géomatique et d’observations sur la rive.


ATOUTS DU SITE

  • Les îles sont caractérisées par la présence de milieux naturels diversifiés qui offrent une connectivité aux aires naturelles à proximité grâce à la rivière Richelieu.
  • La qualité de la bande riveraine des îles est excellente malgré une qualité de l’eau assez faible (IQBP: C (54)).
  • Ces sites constituent l’habitat de plusieurs espèces fauniques à statut, en plus d’être susceptibles d’abriter plusieurs espèces rares de végétaux.


ENJEUX DU SITE

  • Les berges de ces sites sont menacées par l’érosion causée par la circulation des bateaux à moteur sur la rivière. Une diminution de la limite de vitesse des embarcations à proximité des îles pourrait contribuer à mitiger cette pression.
  • Les îles ne peuvent être observées de plus près que par les personnes possédant un bateau.
  • Les îles sont présentement observables de la rive par le stationnement du vieux quai fédéral de Saint-Marc-sur-Richelieu. L’aménagement d’un espace plus convivial serait intéressant. L’ajout de panneaux d’interprétation sur les îles pourrait aussi sensibiliser les plaisanciers sur l’importance de conserver les îles et sur l’impact des embarcations à moteur sur ces dernières.
Stationnement Descente de bateaux Activités nautiques

 

 

 


CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au nathalie.vachon@mffp.gouv.qc.ca ou au info@saint-charles-sur-richelieu.ca


La Maison amérindienne

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

PRÉSENTATION DU SITE

Située à Mont-Saint-Hilaire, La Maison amérindienne est un musée et un lieu d’échanges, de partage et de rapprochement qui a pour mission de faire connaître les Premières Nations. Seul lieu multinations situé hors communauté autochtone, le site met en valeur les connaissances et le savoir-faire des Premiers Peuples par le biais d’activités muséales, environnementales et gastronomiques. La Maison offre en effet des programmes éducatifs de niveaux préscolaire, primaire, secondaire et collégial, ainsi que plusieurs types d’activités culturelles pour tous les âges.

ATOUTS DU SITE

  • En plus d’être un lieu culturel riche, La Maison amérindienne possède un boisé florissant et très peu perturbé par les activités humaines, et ce, malgré sa situation géographique en pleine banlieue.
  • Le site offre une très grande variété d’activités, dont des visites guidées, des spectacles, des ateliers d’animation pour tous les âges, des camps de jour, et autres.
  • Le café de la Maison, le Mishtan, offre aussi plusieurs spécialités autochtones à déguster sur place, tandis que la boutique offre un vaste choix d’idées-cadeaux en provenance de plusieurs nations autochtones, à la fois originaux et de qualité, suivant une gamme de prix variés.

ENJEUX DU SITE

  • Le boisé de La Maison amérindienne gagnerait à augmenter sa connectivité avec les milieux naturels avoisinants, dont le mont Saint-Hilaire et le bois des Bosquets Albert-Hudon, afin d’offrir une plus large gamme d’habitats pour la faune et les espèces sensibles présentes sur le territoire.

Accessibilité Marche/randonnée Stationnement Aire de pique-nique Borne de recharge électrique sur le site ou dans un rayon de 500 mètres Toilettes Produits ou nourriture vendus sur le site Support à vélo

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…

  • Bois des Bosquets Albert-Hudon
  • Halte des Vapeurs
  • Parc naturel des Trente-Arpents


CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au info@maisonamerindienne.com

Lieu historique national du Fort-Chambly

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE

Le lieu historique national du Fort-Chambly est un site protégé de Parcs Canada jumelant une fortification datant de 1711 à un parc urbain. Situé au pied des rapides du Richelieu et à une trentaine de kilomètres de Montréal, le Fort-Chambly est un haut lieu du tourisme dans la MRC de La Vallée-du-Richelieu. Historiquement, le Fort de Chambly a aussi été témoin de plusieurs affrontements historiques, non seulement entre les troupes françaises et anglaises, mais aussi avec les Premières Nations présentes sur le territoire à l’époque.

 

ATOUTS DU SITE

  • Le site est caractérisé par la présence d’une diversité biologique moyenne, avec la présence de peuplements de feuillus et de cours d’eau.
  • Le lieu historique national du Fort-Chambly constitue l’habitat de plusieurs espèces aquatiques, dont la tortue géographique, le chevalier cuivré et le chat-fou des rapides.
  • Situé à quelques minutes de marche du Vieux-Chambly, qui offre plusieurs terrasses, parcs, bâtiments patrimoniaux et espaces verts, le site présente un grand potentiel touristique.
  • Le site accueille de nombreuses activités récréatives et culturelles, dont plusieurs expositions permanentes sur le Fort, ainsi que le populaire festival Bières et Saveurs de Chambly, entre autres.

 

ENJEUX DU SITE

  • Les milieux naturels du site sont peu diversifiés.
  • Les milieux naturels du site sont menacés par la présence d’espèces végétales exotiques envahissantes, dont le nerprun et la renouée japonaise.
  • Les milieux naturels du site sont menacés par la fragmentation et par la présence de déchets. Ces pressions anthropiques ont toutefois peu d’effet sur la qualité de l’expérience du site.
Accessibilité Marche/randonnée Stationnement Aire de pique-nique Piste cyclable Toilettes Support à vélo Ski de fond Descente de bateaux Raquette Accessible aux chiens

 

 

 

 

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…

  • Parc des Îles (Île Goyer)
  • Pointe nord de l’île aux Lièvres
  • Parc des Chenaux

 

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au pc.fortchambly.pc@canada.ca

 

Mont Saint-Hilaire

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

PRÉSENTATION DU SITE

Le mont Saint-Hilaire fait partie des collines Montérégiennes. À seulement 40 kilomètres de Montréal, le site offre 25 kilomètres de sentiers au cœur de paysages panoramiques témoignant des vestiges des forêts anciennes de la vallée du Saint-Laurent. Protégée sous le nom de Réserve naturelle Gault par l’Université McGill depuis 1958, la montagne est reconnue comme première réserve mondiale de la biosphère au Canada par l’UNESCO. Le site est aujourd’hui un haut lieu de recherche et d’enseignement; on compte près de 100 thèses de maîtrise et de doctorat et 400 articles scientifiques ayant pour sujet le mont Saint-Hilaire!

Le territoire du mont Saint-Hilaire a autrefois été occupé par les Algonquins, qui nommaient la montagne « Wigwomadensis », c’est-à-dire « maison longue », en raison de la forme de la montagne qui rappelle celle de leur type d’habitation.

ATOUTS DU SITE

  • Le mont Saint-Hilaire offre une diversité de milieux naturels d’une superficie et d’une qualité exceptionnelle, faisant de ce site un réel havre pour les espèces végétales et animales. Le mont Saint-Hilaire abrite d’ailleurs plusieurs espèces sensibles.
  • Le sommet du mont Saint-Hilaire offre une vue imprenable sur le paysage de la Montérégie, de même que sur l’île de Montréal. Le point de vue est accessible via plusieurs sentiers pédestres de niveaux de difficultés variés.
  • Le mont Saint-Hilaire offre une large gamme d’activités en plein air, qui sont accessibles à toutes et tous. Le réseau de sentiers pédestres s’étend sur 25 km. Que ce soit pour la randonnée, la raquette ou le ski de fond, tous peuvent y trouver leur compte. De l’équipement est également disponible à la location pour celles et ceux qui aimeraient découvrir de nouvelles activités.

ENJEUX DU SITE

  • Bien que le mont Saint-Hilaire soit un haut lieu d’éducation et de recherche pour la communauté scientifique, le site gagnerait à partager ces connaissances avec le grand public en offrant davantage d’opportunités d’éducation et de sensibilisation.
  • Très populaire auprès des adeptes de plein air, le mont Saint-Hilaire peut devenir difficilement accessible en raison d’une forte demande et d’un espace de stationnement relativement restreint.
  • On remarque la présence d’espèces végétales exotiques envahissante dans le secteur du lac Hertel.
Accessibilité Marche/randonnée Stationnement Aire de pique-nique Produits ou nourriture vendus sur le site Toilettes Support à vélo Ski de fond Borne de recharge électrique sur le site ou dans un rayon de 500 mètres Raquette

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…

  • Bois des Bosquets Albert-Hudon
  • Parc naturel des Trente-Arpents
  • Pavillon de la Pomme
  • Halte des Vapeurs

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au info.gault@mcgill.ca

Mouton Village

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme


PRÉSENTATION DU SITE

Mouton Village est un domaine établi à Saint-Charles-sur-Richelieu depuis plus de 40 ans offrant des services de restauration, de traiteur et d’organisation d’événements allant du mariage au party de Noël, le tout dans un cadre champêtre et naturel. Le site, situé à proximité de la rivière Richelieu, abrite un jardin bucolique et un sentier en nature en boucle de 45 minutes, dont l’accès est gratuit à ses visiteuses et ses visiteurs.


ATOUTS DU SITE

  • Le site offre de magnifiques milieux naturels et agricoles qui favorisent la connectivité dans la région. On peut ainsi y bénéficier d’une vue imprenable sur le mont Saint-Hilaire.
  • Mouton Village contribue à la promotion du patrimoine agricole, culturel et culinaire de la Vallée-du-Richelieu en s’associant à plusieurs artisans du terroir.
  • On peut y observer des efforts notables d’amélioration de la biodiversité grâce à l’aménagement de haie brise-vent, de friches avec des fleurs sauvages et de jardins pour les pollinisateurs.


ENJEUX DU SITE

  • Le site gagnerait à davantage mettre en valeur ses milieux naturels et ses efforts d’amélioration de la biodiversité en installant des panneaux d’interprétation sur la faune et la flore présente ou sur les bénéfices des pratiques écologiques.

Le site gagnerait à aménager des bancs à certains points de vue pour permettre aux personnes visitant le site de s’imprégner du paysage bucolique.

Accessibilité Marche/randonnée Stationnement Aire de pique-nique Produits ou nourriture vendus sur le site Toilettes
 
 
 
 
 VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…
  • Au Pavillon de la Pomme
  • Vignoble les Murmures
  • Lieu historique national du Canal-de-Saint-Ours

 

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au info@moutonvillage.com


Parc Aurèle-Dubois

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme


PRÉSENTATION DU SITE

Situé aux abords de la rivière Richelieu à Beloeil, le domaine culturel Aurèle-Dubois est le fruit d’un projet de restauration élaboré par Nature-Action Québec et dont le but était de recréer des milieux boisés diversifiés, de restaurer la bande riveraine du ruisseau le traversant et de créer un espace de vie non seulement pour les résidentes et résidents du quartier, mais pour la faune également. Au total, plus de 3 000 arbustes, 7 000 plantes herbacées et 225 arbres ont été plantés afin de naturaliser le parc.


ATOUTS DU SITE

  • Grâce aux efforts de Nature-Action Québec, le parc est aujourd’hui un milieu diversifié offrant plusieurs types d’habitats pour la faune urbaine présente, notamment grâce à la présence du ruisseau des Trente.


ENJEUX DU SITE

  • En raison de son environnement somme tout urbain, le parc et ses milieux naturels subissent la pression de plusieurs activités anthropiques.
  • On retrouve quelques déchets aux abords du ruisseau et sur le site, et ce, malgré la présence de poubelles.
  • Des panneaux de sensibilisation à la gestion des déchets pourraient par exemple être installés aux entrées du parc afin d’encourager les comportements respectueux de l’environnement. L’organisation d’activités de nettoyage pourrait aussi être intéressante.
Accessibilité Marche/randonnée Stationnement Aire de pique-nique Produits ou nourriture vendus sur le site Toilettes





VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…

  • Parc du Ruisseau-Bernard
  • Halte des Vapeurs
  • Bois des Bosquets Albert-Hudon


CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au info@beloeil.ca


Parc des Chenaux

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme


PRÉSENTATION DU SITE

Le parc des Chenaux est un parc urbain situé dans une banlieue de l’île aux Lièvres, une île fluviale de la rivière Richelieu qui appartient au territoire de la municipalité de Carignan. Le site, accessible à tous et toutes, comprend un charmant petit sentier de marche longeant un ruisseau. Si on ouvre l’œil, on peut apercevoir de petits animaux patauger ou se cacher dans les herbes qui bordent le cours d’eau. L’hiver, le sentier donne accès à un étang gelé.


ATOUTS DU SITE

  • Le site offre des aménagements qui favorisent sa fréquentation par les citoyennes et les citoyens de tous âges, dont des bancs et une aire de jeux.
  • Le parc des Chenaux offre une bonne diversité végétale et une bande riveraine de bonne qualité, qui offre un refuge aux espèces fauniques présentes.


ENJEUX DU SITE

  • Le développement urbain qui entoure le site représente un manque de naturalité et d’opportunité de connectivité pour les espèces présentes.
  • Les milieux naturels du parc sont également perturbés par la présence d’espèces végétales exotiques envahissantes, dont de phragmite, qui peut représenter un compétiteur de taille pour la quenouille, une espèce indigène présente dans le ruisseau.
  • Le site est également perturbé par la présence de déchets et par la pollution sonore en raison de sa proximité avec la rue. On note également la présence de phragmite, une espèce végétale exotique envahissante.
  • Le site ne tire pas profit d’opportunités d’éducation pour la population. L’installation de panneaux d’interprétation sur la faune et la flore présente, ainsi que sur les îles environnantes, pourrait être intéressante.
AccessibilitéMarche/randonnée
Accessible aux chiens
 
 
 
 
CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au info@villedecarignan.org


Parc des Îles (Île Goyer)

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE

L’île Goyer est une île fluviale de la rivière Richelieu appartenant au territoire de la municipalité de Carignan. Depuis la seconde moitié du XXe siècle, la vocation de l’île est essentiellement résidentielle et récréotouristique. Elle a fait l’objet de plusieurs projets de développement depuis les années 1940, dont le plus important fût instauré par les frères Goyer, dont l’île tient son nom. Le parc des Îles a été acquis par la ville afin d’en faire une station balnéaire pour les citoyens et citoyennes de Carignan. Ce parc redonne à la population l’accès à ce plan d’eau.

 

ATOUTS DU SITE

  • Le site constitue un milieu naturel urbain important pour les résidents de l’île.
  • La présence de mobilier urbain favorise la présence d’individus de tous les âges au parc, ainsi que la tenue d’activités familiales.
  • La présence d’une descente de bateaux permettant d’accéder à la rivière Richelieu offre plusieurs opportunités d’activités nautiques et de découverte des autres îles avoisinantes. Le site a un bon potentiel récréotouristique en raison de sa connectivité à l’île aux Lièvres et au fort Chambly, qui sont facilement accessibles à vélo.

 

ENJEUX DU SITE

  • Les milieux naturels du parc des Îles sont très peu diversifiés et n’offrent aucune opportunité de connectivité pour les espèces présentes. Le site gagnerait donc, par exemple, à faire l’objet d’un projet de végétalisation avec des espèces d’arbres et de plantes indigènes variées et attrayantes pour les pollinisateurs, afin d’attirer la biodiversité et de contrôler les espèces végétales exotiques envahissantes présentes.
AccessibilitéActivités nautiquesAccessible aux chiensProduits ou nourriture vendus sur le siteToilettes
 

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au info@villedecarignan.org

 

Parc du Ruisseau-Bernard

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE

Le parc du Ruisseau-Bernard, situé à McMasterville, est un parc urbain ayant fait l’objet d’un projet de réaménagement et de revalorisation afin d’assurer sa pérennité. Le site constitue un joyau de verdure et de milieux naturels pour les citoyennes et citoyens de la ville.

 

ATOUTS DU SITE

  • Le parc du Ruisseau-Bernard est un milieu offrant une grande diversité végétale et une bonne connectivité entre les milieux pour les espèces présentes.
  • Le site, fortement fréquenté par des individus de tous âges, est apprécié de la communauté locale.
  • Plusieurs activités peuvent y être pratiquées par tous, dont la marche et la raquette en hiver.
  • La fréquentation du site est aussi encouragée par la présence de mobilier urbain favorisant la détente.

 

ENJEUX DU SITE

  • Le site est menacé par la présence de déchets, ainsi que par la présence d’espèces végétales exotiques envahissantes, dont le phragmite et le nerprun, qui devraient faire l’objet d’un contrôle plus soutenu.
Marche/randonnéeAire de pique-niqueAccessible aux chiensSupport à véloRaquette
 
VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…
  • Halte des Vapeurs
  • Parc naturel des Trente-Arpents
  • Bois des Bosquets Albert-Hudon

 

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au dir.urbanisme@mcmasterville.ca

 

Au Pavillon de la Pomme

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE

Au Pavillon de la Pomme est une ferme située au pied du mont Saint-Hilaire depuis 1779. Connue pour son verger de pommiers à partir des années 1930, la ferme a su se diversifier et se moderniser au fil du temps, tout en conservant son charme traditionnel. La ferme offre des pommes et une variété de petits fruits, en plus de faire l’élevage de cerfs roux et d’offrir des produits confectionnés sur place, à partir des récoltes du verger.

Autrefois considérées comme étant les plus belles du Canada, les pommes du verger ont d’ailleurs été offertes à la reine Elizabeth II lors de son premier voyage au Canada à la suite de son couronnement!

 

ATOUTS DU SITE

  • Situé sur le flanc nord du mont Saint-Hilaire, Au Pavillon de la Pomme jouit d’une importante diversité végétale, qui est d’ailleurs bonifiée par la présence de nombreuses espèces nourricières. La présence de ruches encourage aussi la présence de pollinisateurs, qui contribuent eux aussi à la diversité du milieu.
  • La ferme offre des visites guidées ayant pour but de faire connaître les différents aspects de la pomiculture, de la fabrication de cidre et de l’élevage du cerf, en plus de vouloir faire connaître la flore locale et les autres activités de la ferme.

 

ENJEUX DU SITE

  • Les milieux naturels du site sont menacés par la fragmentation des habitats. Il serait donc conseillé d’augmenter la connectivité des milieux afin de favoriser la présence d’espèces fauniques et floristiques sensibles.
  • L’offre de stationnement étant relativement restreinte par rapport à la superficie du site, il pourrait être intéressant d’encourager l’utilisation du transport en commun.
  • Le site est difficilement accessible en transport actif puisque la seule route empruntable pour s’y rendre, la route 116, n’est pas aménagée pour accueillir les cyclistes.
Marche/randonnéeStationnementAire de pique-niqueProduits ou nourriture vendus sur le siteToilettes
 

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…

  • Vignoble Les Murmures
  • Mouton Village
  • Ferme Guyon

 

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au info@pavillondelapomme.com

 

Pointe nord de l’île au Lièvres

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE

Située à Carignan, l’île aux Lièvres est une île fluviale de la rivière Richelieu. La pointe nord de l’île aux Lièvres est un parc municipal boisé de dix hectares. Le parc comporte un lien cyclable et piétonnier qui relie le site à l’île Goyer. On y retrouve divers milieux forestiers, humides et hydriques importants pour la biodiversité de l’île.

L’île tire son nom de la trappe aux lièvres qui était auparavant largement pratiquée par les habitants de la ville voisine de Chambly.

 

ATOUTS DU SITE

  • La pointe nord de l’île aux Lièvres accueille une grande diversité de milieux naturels, allant du boisé au marécage, en passant par la prairie humide, ainsi qu’une grande diversité végétale et faunique, surtout aviaire, au grand bonheur des amatrices et amateurs d’ornithologie.
  • L’île constitue l’habitat de plusieurs espèces sensibles.
  • Les caractéristiques de la bande riveraine, c’est-à-dire les espèces végétales présentes ainsi que sa longueur et sa largeur adéquates, contribuent à la bonne qualité de l’eau sur le site.
  • Le parc demeure peu menacé par les pressions anthropiques, malgré une présence humaine somme toute soutenue, et ne semble pas être menacé par la présence d’espèces végétales exotiques envahissantes.
  • Le site a un bon potentiel récréotouristique en raison de sa connectivité à l’île Goyer et au fort Chambly, qui sont facilement accessibles à vélo.

 

ENJEUX DU SITE

  • Aucune opportunité d’éducation ou de sensibilisation n’a été saisie par le site, et ce, malgré la richesse des milieux naturels et de la diversité biologique présente sur l’île. Sachant que l’île est prisée des ornithologues, des parcours animés sur la faune aviaire pourraient être offerts.
  • On note la présence de quelques déchets et de piétinement hors sentier. Un contrôle plus soutenu de la marche hors sentier éviterait de fragiliser les milieux naturels protégés par le parc.
Marche/randonnéeActivités nautiquesRaquettePiste cyclableAccessible aux chiens

 

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au info@villedecarignan.org

 

Vignoble Les Murmures

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE

Situé sur le flanc sud du mont Saint-Hilaire, le vignoble Les Murmures est un site calme et charmant, où l’on peut bénéficier d’une belle vue sur le paysage montérégien. Situé sur un ancien verger, le vignoble produit aujourd’hui sept vins qui sont portés par la philosophie familiale et à petite échelle des propriétaires, qui vous accueillerons eux-mêmes sur place. Les visiteuses et les visiteurs peuvent déguster les vins, profiter de la terrasse et même participer à la récolte des raisins. Il s’agit d’un lieu également prisé pour la photographie.

 

ATOUTS DU SITE

  • Les milieux naturels du site offrent une grande connectivité pour les espèces présentes en raison de leur proximité avec le mont Saint-Hilaire et la Réserve naturelle Gault. Cette connectivité permet en outre la présence d’espèces sensibles sur le territoire du vignoble.
  • Le vignoble se trouve à proximité de plusieurs autres sites à fort potentiel touristique à Mont-Saint-Hilaire, dont la Maison amérindienne et de nombreux vergers et cidreries.
  • Des pratiques de conservation de la qualité des sols sont implantées.

 

ENJEUX DU SITE

  • La capacité de stationnement représente un enjeu.
  • Le site pourrait mieux faire connaître les milieux naturels présents ainsi que les enjeux provoqués par les activités agricoles du site sur ces milieux.

Accessible aux chiensStationnementProduits ou nourriture vendus sur le site

 

 

 

 

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…

  • Au Pavillon de la Pomme
  • Mouton Village
  • Bois des Bosquets Albert-Hudon

 

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au info@lesmurmures.ca

 

MRC de Marguerite-D'Youville

Colonie des Grèves de Contrecoeur

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE

Depuis plus de 100 ans, la Colonie des Grèves de Contrecœur offre un site enchanteur aux abords du fleuve Saint-Laurent. Située à moins d’une heure de Montréal, elle est ouverte à toute la famille pour des activités quatre saisons. En plus d’offrir un camp de vacances pour les enfants et un camp familial, la Colonie peut accueillir des groupes pouvant aller jusqu’à 170 personnes en chalet, en auberge ou en dortoir. Le site offre également cinq salles de réunion en location, avec ou sans service de repas, pour des groupes allant jusqu’à 200 personnes.

De l’autre côté de la 132, des sentiers accessibles à tous traversent une forêt de grands pins et rejoignent le Parc régional des Grèves.

 

ATOUTS DU SITE

  • Le site possède une grande diversité de milieux naturels, en plus d’accueillir une diversité végétale riche et offrant un grand potentiel de connectivité avec les milieux naturels environnants, dont ceux du Parc régional des Grèves.
  • La qualité de l’eau au niveau du site est excellente (IQBP : A (86)).
  • Les milieux naturels riches du site constituent l’habitat de plusieurs espèces à statut.
  • Les services de camp pour enfants et familles ainsi que les classes nature de la Colonie offrent un programme en sciences naturelles qui permet d’éduquer les petits comme les grands sur l’environnement et ses enjeux.

 

ENJEUX DU SITE
On observe la présence de quelques espèces végétales exotiques envahissantes à surveiller, dont la renouée japonaise et la salicaire commune.

ToilettesAire de pique-nique
Activités nautiquesBaignadeRaquette
 

 

 

 

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…

  • Parc régional des Grèves (Sorel-Tracy)
  • Parc de conservation Barbe-Denys-De La Trinité
  • Parc Maisouna
 
CONTACT
Pour toute question ou commentaire, écrivez au info@coloniedesgreves.com
 

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE
Les îles de Contrecœur sont une Réserve nationale de faune (RNF) qui est constituée de 22 îlots et d’îles basses entourées de marais et d’herbiers qui se répartissent sur 10 kilomètres le long du fleuve Saint-Laurent, au large de la ville de Contrecœur. Formée en 1981 par Environnement et Changement climatique Canada (ECCC), cette réserve a pour but de conserver un ensemble remarquable d’herbiers émergents et submergés. Ce site représente également un joyau pour la nidification de la faune ailée, notamment de la sauvagine.

En vertu de la législation protégeant et assurant la gestion des îles, ECCC a interdit l’accès à la plupart d’entre elles. Les îles ne sont donc pas accessibles au public, raison pour laquelle la caractérisation a été effectuée à l’aide de données géomatiques, d’informations publiques et des données transmises généreusement par Environnement et Changement climatique Canada et le Comité ZIP des Seigneuries1.

Les données utilisées pour la caractérisation de ce site proviennent d’études du Comité ZIP des Seigneuries coordonnées par le Service canadien de la faune d’Environnement et Changement climatique Canada, ainsi que du Suivi des espèces végétales exotiques envahissantes des milieux humides du Saint-Laurent coordonné par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) dans le cadre du Suivi de l’état du Saint-Laurent – Plan d’action Saint-Laurent.

 

1.Rivard, A. et S. Giguère. 2014. Bilan des inventaires fauniques et floristiques à la Réserve nationale de faune des îles de Contrecœur, 2004 et 2006. Environnement Canada, Service canadien de la faune, région du Québec, Québec. 36 p. + annexes.

Bélanger, J. et H. Gilbert. 2017. Inventaire des plantes envahissantes dans la Réserve nationale des Îles-de-Contrecœur. Bureau d’écologie appliquée, Québec. 54 p. + annexes.

 

ATOUTS DU SITE

  • Les milieux naturels des îles sont très diversifiés. On y retrouve tant des zones d’eau peu profonde que des marécages, des prairies humides, des marais et des peuplements de feuillus. La connectivité des milieux y est également excellente.
  • Les îles abritent plusieurs espèces fauniques et floristiques sensibles. Elles sont également un important site de nidification de plusieurs espèces d’oiseaux.
  • La qualité de la bande riveraine, principalement composée d’herbacés, est bonne, ce qui contribue à l’excellente qualité de l’eau (A (86)) à proximité du site.
  • Les îles sont un lieu de recherche et de récréation. La chasse à la sauvagine y est en effet permise à l’automne pour tous et toutes. Leur grande beauté peut également être admirée de la berge ou en bateau.
  • Des tours guidés en bateau en compagnie d’un ou d’une ornithologue sont offerts à partir de la rive.

 

ENJEUX DU SITE

  • Les îles subissent des pressions anthropiques causées par les vagues des bateaux voguant à proximité, ainsi que par la tenue d’activités non autorisées. Les îles devraient donc faire l’objet d’une surveillance plus serrée pour en assurer la pérennité.
  • Malgré des bandes riveraines végétalisées, les îles de Contrecœur, qui sont à proximité de la voie maritime du Saint-Laurent, sont sujettes à l’érosion occasionnée par les mouvements de l’eau.
Activités nautiquesBaignade
 
 
 

 

CONTACT
Pour toute question ou commentaire, écrivez au ec.enviroinfo.ec@canada.ca ou au seigneuries@zipseigneuries.com

 

Parc de Conservation Barbe-Denys-de la Trinité

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE
Site naturel situé en plein cœur de la ville de Contrecœur, le parc de conservation Barbe-Denys-De La Trinité est une zone de conservation protégée de 53 hectares qui relie quelque huit kilomètres de sentiers multiusage en forêt. Les sentiers offerts sont balisés, ce qui permet d’y pratiquer aisément la marche, la raquette et le vélo d’hiver (ou fat bike). Le parc est également doté de mobilier urbain. Le site faisait l’objet de travaux de plantation et d’amélioration de la biodiversité en 2021.

Le parc a été nommé en l’honneur de Barbe Denys, l’épouse d’Antoine Pécaudy, le fondateur de la ville de Contrecœur.

 

ATOUTS DU SITE

  • Le parc est composé de plusieurs types de milieux naturels, dont de peuplements de feuillus, de marais et de zones d’eau peu profonde.
  • Le parc constitue l’habitat de quelques espèces floristiques à statut.
  • Le site se situe à proximité des îles de Contrecœur, une destination touristique prisée.

 

ENJEUX DU SITE

  • Bien que peu menaçante, la présence de colonies de phragmite et de salicaire commune serait à surveiller.
  • Le parc pourrait pousser plus loin sa vocation de conservation en apposant des panneaux d’interprétation visant à éduquer et à sensibiliser les personnes le visitant.
  • La signalisation des sentiers à l’intérieur du parc pourrait être améliorée.
StationnementAccessible aux chiensMarche/randonnéeRaquette
 
 
 
  

CONTACT
Pour toute question ou commentaire, écrivez au environnement@ville.contrecoeur.qc.ca

 

Parc de la Commune (Varennes)

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme


PRÉSENTATION DU SITE
Le parc de la Commune est situé sur les berges du fleuve Saint-Laurent, à Varennes. En plus de pouvoir profiter d’une magnifique vue sur le fleuve, les visiteuses et visiteurs jouissent d’un accès facile à une piste cyclable, à une rampe de mise à l’eau, à des modules de jeux, à une aire de repos et à des tables à pique-nique. Le parc est également muni d’une passerelle piétonne en bois qui peut être utilisée par les personnes en fauteuil roulant. Inclusive, cette plateforme a pour but de faire découvrir les berges du Saint-Laurent à toutes et tous, et ce, en toute quiétude.

ATOUTS DU SITE

  • La qualité de l’eau au niveau du site est excellente (IQBP : A (88)). On observe toutefois la présence de déchets sur la berge.
  • Le parc de la Commune constitue l’habitat naturel de plusieurs espèces à statut.
  • Le parc de la Commune, fréquenté par tous les groupes d’âges et offrant une vaste gamme d’activités, est au cœur de la communauté de Varennes et des environs.
  • Le site se trouve à proximité de plusieurs autres attraits touristiques, dont le Vieux-Varennes et l’Église Sainte-Anne de Varennes.


ENJEUX DU SITE

  • Bien que le site offre une belle diversité de milieux naturels, il est majoritairement gazonné et présente une faible diversité végétale, ce qui réduit les opportunités de connectivité avec d’autres milieux pour la faune présente. Il pourrait donc être intéressant d’organiser des activités de plantation d’arbres et/ou de plantes indigènes.
  • Le parc subit plusieurs pressions anthropiques. On note également la présence de la salicaire commune, une espèce végétale exotique envahissante.
  • Le parc pourrait saisir les opportunités d’éducation et de sensibilisation offertes par sa proximité avec le fleuve Saint-Laurent pour installer des panneaux d’interprétation sur ce dernier et sur l’importance de le protéger.
StationnementToilettesAire de pique-niqueAccessibilitéBorne de recharge électrique sur le site ou dans un rayon de 500 mètresSupport à vélo
Accessible aux chiensPiste cyclableMarche/randonnéeSki de fond
Activités nautiquesDescente de bateaux




VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…

 

  • Parc des Étangs-Antoine-Charlebois

 

CONTACT
Pour toute question ou commentaire, écrivez au urbanisme@ville.varennes.qc.ca

 

 

Parc des Étangs Antoine-Charlebois

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE
Situé à l’extrémité nord de la ville de Sainte-Julie, le parc des Étangs-Antoine-Charlebois est un site d’interprétation d’une superficie d’un peu plus de 80 hectares en milieux humides qui abrite plusieurs espèces, dont certaines à statut particulier. Le parc présente plusieurs plateformes et quais permettant d’observer la faune, ainsi que des abris, des bancs et des tables de pique-nique favorisant la détente. Les quelque 3 kilomètres de sentiers du parc sont accessibles été comme hiver, que ce soit à pied ou en raquette.

La forme particulière des étangs qui composent le parc témoigne de l’ancienne vocation du site : une carrière de sable dédiée à la construction de l’autoroute 30! La richesse écologique qu’on retrouve aujourd’hui sur le site témoigne de la résilience de la nature. Le parc tient son nom d’un certain Antoine Charlebois, l’un des citoyens figurant sur le tout premier recensement de la population de Sainte-Julie, réalisé en 1851.

 

ATOUTS DU SITE

  • Le parc des Étangs-Antoine-Charlebois est caractérisé par une grande diversité de milieux et d’espèces, ainsi que par une grande connectivité avec les milieux voisins, dont le parc Le Rocher.
  • La bonne qualité de l’eau du site est due à la présence d’une bande riveraine de qualité.
  • Le parc constitue l’habitat de plusieurs espèces à statut.
  • Le site est fréquenté par un public de tous les âges qui peut y marcher en toute quiétude, observer la faune et s’y reposer.

 

ENJEUX DU SITE

  • La forte présence de quelques espèces végétales exotiques envahissantes, dont le phragmite, le nerprun et la salicaire commune, serait à surveiller. On remarque que des efforts de lutte ont d’ailleurs déjà été entrepris.
StationnementAire de pique-niqueSupport à véloMarche/randonnéeRaquette
 
 
 
 

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…
Île aux Cerfs
Île de Jeannotte
Parc de la Commune

 

CONTACT
Pour toute question ou commentaire, écrivez au urbanisme@ville.sainte-julie.qc.ca

 

AGGLOMÉRATION de Longueuil

Boisé du Limousin

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme


PRÉSENTATION DU SITE
Le boisé du Limousin est l’un des derniers bois publics naturels de la Ville de Saint-Lambert. À la suite d’une grande mobilisation citoyenne, le boisé est maintenant conservé et un projet de renaturalisation y est en cours.  Le parc a fait l’objet d’une corvée de plantation de 311 jeunes arbres en 2021, après que plus de 200 arbres matures aient dû être coupés en raison d’une dégradation très avancée ou irréversible de leur santé. Une seconde plantation est prévue en 2022. La ville souhaite maintenant valoriser le boisé sans le dénaturer grâce à un plan de protection et de mise en valeur du site pour les générations futures.

En étant l’un des derniers boisés naturels subsistant à Saint-Lambert, le site est d’une grande importance pour les citoyennes et les citoyens, qui se sont d’ailleurs mobilisés en grand nombre pour la sauvegarde du boisé.

ATOUTS DU SITE

  • En plus d’être un véritable îlot naturel en plein cœur de la ville, le boisé du Limousin constitue un habitat de choix pour la rainette faux-grillon de l’Ouest.
  • Malgré la présence marquée de peuplements de feuillus, le site présente une diversité végétale intéressante.
  • En étant le dernier boisé naturel subsistant à Saint-Lambert, le site est d’une grande importance pour les citoyennes et les citoyens, qui se sont d’ailleurs mobilisés en grand nombre pour la sauvegarde du boisé.


ENJEUX DU SITE

  • Le boisé du Limousin offre peu de connectivité avec d’autres milieux.
  • Le site subit de fortes pressions anthropiques en raison de son contexte urbain.
  • La présence de nerprun, une espèce végétale exotique envahissante, serait à surveiller.
  • Afin de souligner la valeur de son milieu naturel, le site pourrait gagner à installer des panneaux d’interprétation sur l’importance des milieux naturels en milieu urbain et/ou sur les espèces fauniques et floristiques présentes.
Accessible aux chiensRaquetteMarche/randonnée
 
 
 
 
CONTACT
Pour toute question ou commentaire, écrivez au info.citoyens@saint-lambert.ca
 

Boisé du Tremblay

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

PRÉSENTATION DU SITE
Avec une superficie couvrant plus de 352 hectares, le boisé Du Tremblay est le plus grand parc-nature des villes de Longueuil et de Boucherville. Ce milieu naturel unique dans la région abrite une flore et une faune variées, dont certaines espèces à statut. Situé dans la ceinture verte du Grand Montréal et dans le corridor forestier du Mont-Saint-Bruno, ce site constitue une halte migratoire essentielle pour l’avifaune!

Depuis 2007, Nature-Action Québec est propriétaire de près de 87 hectares du boisé situés à Boucherville, qui sont désignés comme réserve naturelle en milieu privé. En devenant propriétaire de ce terrain, Nature-Action Québec a permis la protection à perpétuité d’habitats essentiels au maintien d’une biodiversité exceptionnelle. De plus, la portion située sur le territoire de la Ville de Longueuil, qui représente plus de 60% de la superficie du site, est en processus de désignation en vue d’obtenir le statut de refuge faunique par le gouvernement du Québec.

 

ATOUTS DU SITE

  • Les milieux naturels du boisé sont très diversifiés et offrent d’excellentes opportunités de connectivité pour la faune présente.
  • Malgré un historique de sentiers informels ayant endommagés les milieux naturels du boisé Du Tremblay, sa vocation de conservation les protège aujourd’hui, si bien qu’aucune pression anthropique directe n’ait été observé lors de la caractérisation.
  • Les sentiers aménagés et les trottoirs de bois rendent le site accessible à toutes et tous. La portion du sentier située à Longueuil a d’ailleurs été adaptée pour rencontrer les critères pour une Municipalité amie des ainés (MADA).

     

 

ENJEUX DU SITE

  • La présence de phragmite, une espèce végétale exotique envahissante, serait à surveiller.

Bien que le boisé arbore quelques panneaux d’interprétation sur la conservation et la restauration du site, il pourrait être intéressant de profiter de la qualité des milieux pour offrir des activités d’interprétation de la faune et de la flore, ou tout autre type d’animation afin de diversifier les types d’activités praticables sur le site.

Ski de fondAccessibilitéMarche/randonnéeRaquetteStationnement
Accessible aux chiens
 

 

 

 

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…

  • Parc Michel-Chartrand
  • Parc Marie-Victorin

 

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au 311@longueuil.quebec

Parc du Havre

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE

Situé à Saint-Lambert et adjacent au club de yachting, le parc du Havre est un petit parc urbain longeant le fleuve Saint-Laurent. Les nombreux bancs et tables à pique-nique font du site un endroit plaisant où se reposer tout en profitant d’une belle vue sur le fleuve et l’île de Montréal. Le site fait également face à l’île de la Couvée, un refuge d’oiseaux migrateurs créé en 1986 par le gouvernement du Canada afin de protéger un important secteur de nidification pour le goéland à bec cerclé. L’île abrite également le carouge à épaulettes, la paruline jaune, le bruant chanteur et le bruant des prés1.

 

ATOUTS DU SITE

  • Le site est accessible par la piste cyclable la Riveraine.
  • Le parc du Havre offre un accès au fleuve Saint-Laurent.

 

ENJEUX DU SITE

  • La bande riveraine présente des signes d’érosion et n’est pas toujours végétalisée. On y remarque la présence de phragmite, une espèce végétale exotique envahissante. Une intervention contre cette dernière et la plantation de différents végétaux pourrait être bénéfique pour la biodiversité locale et améliorer la qualité de la bande riveraine.
  • Les milieux naturels du site sont isolés, notamment par l’autoroute. Les espèces floristiques et fauniques ont un habitat assez restreint qui est menacé par l’imperméabilisation des sols, ainsi que par les dérangements occasionnés par l’autoroute et les embarcations nautiques qui circulent à grande vitesse.
  • L’installation d’un panneau d’interprétation, sur les oiseaux retrouvés à l’île de la Couvée par exemple, pourrait être une bonne opportunité d’éducation.
Ski de fondAccessibilitéMarche/randonnéeRaquette
StationnementAire de pique-niqueBorne de recharge électrique sur le site ou dans un rayon de 500 mètresAccessible aux chiensActivités nautiques
 
 
 

 

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au info.citoyens@saint-lambert.ca


1. https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/services/refuges-oiseaux-migrateurs/ensemble/iles-de-la-couvee.html


Parc écologique des Sansonnets

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE

Le parc écologique des Sansonnets est une réserve naturelle située en banlieue de la ville de Brossard. D’une superficie de près de six hectares, le parc est accessible via plusieurs rues. Rare exemple de forêts décidues matures conservées dans la grande région de Montréal, le parc offre un îlot naturel inestimable pour les résidentes et les résidents de Brossard, qui peuvent aller s’y promener été comme hiver.

Le parc tient son nom d’une espèce d’oiseau présente en abondance sur le site : l’Étourneau sansonnet.

 

ATOUTS DU SITE

  • La vocation de conservation de la réserve naturelle contribue à la qualité de ses milieux, peu menacés par des pressions anthropiques directes, et à la présence de quelques espèces sensibles sur le site.
  • La densité du peuplement forestier du parc contribue à l’efficacité des services écologiques rendus par ce dernier.
  • Le site est facilement accessible aux citoyennes et aux citoyens grâce à plusieurs points d’accès.

 

ENJEUX DU SITE

  • La biodiversité du parc pourrait être bonifiée par la plantation d’autres espèces végétales indigènes et l’installation d’aménagements fauniques, tels que des nichoirs.
  • Le parc dispose présentement de très peu de connectivité écologique avec les autres parcs à proximité, dont le parc de la rivière Saint-Jacques à Brossard et le parc Radisson.
  • Le site offre peu d’opportunités d’activités autres que la marche en sentier. L’installation de tables à pique-nique et de supports à vélo pourrait encourager la fréquentation du parc pour d’autres activités.
Marche/randonnéeAccessible aux chiens
 
 
 
 
 VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…
  • Parc Radisson
  • Parc de la rivière Saint-Jacques à Brossard
  • Parc de La Magdeleine
  • Boisé du Limousin

 

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au services@brossard.ca

 

1.  https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/services/refuges-oiseaux-migrateurs/ensemble/iles-de-la-couvee.html

 

Parc Marie-Victorin

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE

Le parc Marie-Victorin est un parc linéaire de plus 5,5 kilomètres de long situé entre le fleuve Saint-Laurent et la route 132. Le parc offre plusieurs avantages : une piste cyclable aménagée, un parcours d’œuvre d’art, ainsi que des aires de pique-nique, de repos et d’observation de la faune et de la flore. Le parc offre aussi plusieurs accès terrestres et même nautiques vers d’autres lieux touristiques, dont le Vieux-Longueuil, l’île Charron et le Parc national des Îles-de-Boucherville. Ce magnifique espace vert riverain est également voisin du port de plaisance Réal-Bouvier.

 

ATOUTS DU SITE

  • La qualité de l’eau à la hauteur du site est assez bonne, principalement en raison de la présence d’une bande riveraine végétalisée suffisamment large pour permettre une meilleure filtration des polluants.
  • Le site est fréquenté par des personnes de tous les âges qui peuvent y pratiquer diverses activités, entre autres la marche, le vélo et la pêche.
  • Le parc Marie-Victorin est facilement accessible par tous les moyens de transport, que ce soit en voiture ou en transport actif. Les cyclistes et les marcheuses et marcheurs peuvent facilement accéder au parc grâce à trois passerelles d’accès passant par-dessus la route 132.
  • Sa proximité avec les restaurants, cafés et crèmeries du Vieux-Longueuil fait du parc Marie-Victorin un endroit intéressant sur le plan touristique.

 

ENJEUX DU SITE

  • En raison de son emplacement entre le fleuve et la route 132, la connectivité du site à d’autres milieux naturels est limitée.
  • Le parc Marie-Victorin subit de fortes pressions anthropiques en raison de sa proximité avec la route 132, le trafic maritime qui érode les berges du parc, la présence de déchets et l’imperméabilisation des surfaces.
  • On observe la présence de certaines espèces végétales exotiques envahissantes, soit le nerprun et la salicaire commune.
  • Le parc Marie-Victorin gagnerait à miser sur les atouts de ses milieux naturels pour éduquer et sensibiliser la population sur les enjeux de son emplacement riverain. 
AccessibilitéMarche/randonnée
StationnementAire de pique-niqueBorne de recharge électrique sur le site ou dans un rayon de 500 mètresAccessible aux chiens
Toilettes
Produits ou nourriture vendus sur le siteSupport à véloPiste cyclable
Descente de bateaux

Activités nautiques

 

 

 

 

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…

  • Parc Michel-Chartrand
  • Boisé Du Tremblay

 

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au 311@longueuil.quebec

Parc Michel-Chartrand

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE

Situé à Longueuil et d’une superficie de 1,8 kilomètre carré, le parc Michel-Chartrand est une forêt urbaine reconnue en tant que parc régional. Le site comprend une zone de conservation et offre la possibilité de pratiquer plusieurs activités de plein air en plein cœur de la ville, et ce, 365 jours par année. À sa forêt et ses milieux humides s’ajoutent trois lacs aménagés, qui contribuent fortement à la présence d’une biodiversité riche sur le site.

Le parc est l’œuvre de l’ancien maire Marcel Robidas, dont le but était d’améliorer la qualité de vie des citoyennes et citoyens de Longueuil. Toute construction y est ainsi interdite depuis 1969.

 

ATOUTS DU SITE

  • Le parc Michel-Chartrand offre des milieux naturels diversifiés et une biodiversité riche, qui inclut d’ailleurs plusieurs espèces sensibles.
  • Le site offre aux personnes le visitant l’opportunité de pratiquer plusieurs activités de plein air.
  • Le parc Michel-Chartrand offre plusieurs services encourageant la présence d’individus de tous les âges, dont des aires de repos, des aires de jeu et des jardins communautaires, en plus d’offrir des services favorisant son accès aux personnes en situation d’handicap.
  • De nombreuses activités d’animation sur des thématiques variées sont disponibles sur le site, notamment sur l’environnement et la conservation, ainsi que sur les arts et la culture.

 

ENJEUX DU SITE

  • Les berges du secteur des trois lacs artificiels pourraient être améliorées par un effort de végétalisation incluant des espèces indigènes.
  • L’intégrité écologique des milieux naturels du parc pourrait être menacée par la présence d’espèces végétales exotiques envahissantes, telles que le nerprun, l’alliaire officinale et le phragmite. Leur présence devrait donc faire l’objet d’un contrôle plus serré. La Ville de Longueuil déploie déjà des efforts de lutte au parc Michel-Chartrand avec un projet de contrôle de la renouée japonaise.
AccessibilitéMarche/randonnée
StationnementAire de pique-niqueBorne de recharge électrique sur le site ou dans un rayon de 500 mètres

Toilettes

Produits ou nourriture vendus sur le siteSupport à véloPiste cyclable
Ski de fond
Raquette
 

 

 

 

VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE AUSSI…

  • Boisé Du Tremblay
  • Parc Marie-Victorin
  • Boisé du Limousin
  • Parc du Havre

 

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au 311@longueuil.quebec

Parc national des Îles-de-Boucherville

NOTE GLOBALE
Axe de la richesse écologique
Axe socio-culturel
Axe de tourisme

 

PRÉSENTATION DU SITE

Le parc national des Îles-de-Boucherville, situé tout près de Montréal et en plein cœur du fleuve Saint-Laurent, fait partie du réseau Parcs Québec de la SÉPAQ. Ce site constitue un lieu d’une richesse culturelle exceptionnelle en plus d’offrir plus de 21 kilomètres de sentiers multifonctionnels ainsi que plusieurs activités nautiques pour explorer les îles.

Fait intéressant : le site a été occupé par les Iroquois du Saint-Laurent pendant plusieurs millénaires (des objets datant de plus de 2 400 ans ont été retrouvés sur le site) avant d’être utilisé pour l’agriculture, puis la villégiature à partir du 17e siècle.

 

ATOUTS DU SITE

  • Le site présente une grande diversité de milieux naturels et représente un haut lieu de connectivité pour les espèces présentes, principalement en ce qui concerne le cerf de Virginie, présent en abondance sur les îles, ainsi que plusieurs autres espèces sensibles. Sa proximité avec la ville rend ces milieux naturels encore plus précieux tant pour les personnes habitant la ville que pour la faune.
  • Les îles de Boucherville possèdent un riche patrimoine qui est habilement mis en valeur, que ce soit grâce à des activités d’animation offertes par des garde-parcs naturalistes, des panneaux d’interprétation ou des circuits découvertes.
  • Le parc offre aussi plusieurs activités d’interprétation de la faune pour tous les âges.
  • Le parc national des Îles-de-Boucherville offre plusieurs types d’activités à pratiquer seul ou en famille, que ce soit le camping, la randonnée, la raquette, le ski de fond, le vélo, le kayak de mer, le canot ou la pêche.
  • Plusieurs installations favorisent la détente, telles que des bancs et des tables à pique-nique. Des aires de jeu et de jeux d’eau pour les enfants sont aussi mises à la disposition des familles visitant le parc.
  • Le site est facilement accessible tant en voiture, par l’autoroute 20, qu’à vélo ou par traversier.

 

ENJEUX DU SITE

  • Le site est menacé par la présence de phragmite, une espèce végétale envahissante. L’espèce est cependant contrôlée et fait l’objet d’une surveillance et d’un contrôle par l’administration du parc.
AccessibilitéMarche/randonnée
StationnementAire de pique-niqueBorne de recharge électrique sur le site ou dans un rayon de 500 mètres
Toilettes
Produits ou nourriture vendus sur le siteSupport à véloPiste cyclable
Ski de fond
RaquetteActivités nautiquesDescente de bateaux
 

 

 

 

VOUS AIMERIEZ PEUT-ÊTRE AUSSI

  • Parc Marie-Victorin
  • Parc Michel-Chartrand
  • Boisé Du Tremblay
  • Parc de la Commune

 

CONTACT

Pour toute question ou commentaire, écrivez au parc.boucherville@sepaq.com